• Kumagaya Rugby

    La discussion entre 3 membres du Hello! Project

    Kumagaya Rugby

    En partant de la gauche : Maeda Kokoro-san (BEYOOOOONDS/Ame no Mori Kawa Umi), Yokoyama Reina-san (Morning Musume.'19), Takeuchi Akari-san (Angerme)

     

    Quels sont vos ressentis sur le fait d'avoir été choisie en tant que supporter spéciale de la convention mondiale ?

    Takeuchi : C'est la première fois que mes fonctions de supporter dans le domaine sportif vont être exploitées, je suis heureuse ! Personnellement, je suis quelqu'un qui regarde beaucoup de sport et j'entends toujours des commentaires positifs sur les supporters des équipes. Et là, c'est pour le coupe du monde, ce n'est pas rien ! Je suis vraiment honorée et fière de pouvoir faire honneur à ma famille (rires).

    Yokoyama : J'aime aussi le sport. Je regarde souvent le sport avec ma famille à la télévision, donc j'ai été très heureuse d'apprendre que je pourrais être une supporter spéciale et officielle.

    Maeda : Je viens tout juste d'être choisie pour intégrer des groupes, du coup, j'ai été très surprise de me retrouver avec autant de senpai pour supporter Saitama. Pour une fois que la coupe du monde de rugby se déroule au Japon, j'ai hâte de voir les match qu'il y aura à Saitama.

    Takeuchi : Vraiment ! C'est incroyable de se dire que c'est un tournoi mondial, qui va être diffusée sur toutes les télévisions du monde. Je suis si heureuse de pouvoir participer à de telles compétitions. De plus, être affiliée à Saitama est incroyable. Je suis toujours très fière de ma préfecture (rires). Je n'ai jamais vu de match en direct, alors c'est une bonne occasion~ ! Je pense que cet événement va pouvoir nous donner une expérience incroyable, en tant qu'idole mais aussi sur le plan personnel.

    Yokoyama : J'ai regardé des match uniquement à la télévision pour le moment. Mais je sais que le travail d'équipe est le plus important. Je sais qu'avec les Morning Musume.'19, on mise beaucoup sur notre travail d'équipe. Alors je pense que cette occasion pourra me fournir encore plus d'outils pour mieux maintenir le travail avec les filles. Ca sera une expérience incroyable !

    Maeda : Je pense aussi que le travail d'équipe est important. Certes, certains n'en n'ont pas besoin, comme ceux qui font du karaté individuel comme j'en ai fais (rires). Mais pour moi, qui vient à peine d'intégrer deux nouveaux groupes, je pense qu'il faut approfondir les liens avec les autres membres qui m'entourent. J'aimerais donc apprendre, à travers cet événement, comment faire pour approfondir le travail d'équipe.

     

    Kumagaya Rugby Kumagaya Rugby

     

    — Voulez-vous interviewer des joueurs qui vous effraient un petit peu ?

    Takeuchi : Quand j'ai pu aller sur le terrain de rugby de Kumgaya, je suis rentrée en contact avec plusieurs joueurs, mais certains me faisaient tellement peur par leur taille immense que je regardais en l'air tout le temps. C'est dans ce sens que je trouve effrayant de les interviewer.

    Yokoyama : N'est-ce pas ! Je suis quelqu'un de très petit ... Comment vais-je faire ? ... (rires)

    Maeda : Ils sont terriblement musclés. C'est plus que ce que je ne pensais ! Je me sentais très inférieure, alors que je fais du karaté et que je suis sportive moi aussi.

    Yokoyama : Aussi, j'aimerais faire quelque chose mais je ne sais pas si j'en suis encore capable. Les choses peuvent changer d'ici là, mais j'aimerais interviewer chaque leader de chaque équipe. Je pense que ça peut être quelque chose d'intéressant, ça pourrait motiver les joueurs des équipes d'entendre des mots encourageants de leur leader.

    Takeuchi : J'aimerais voir les émotions que les joueurs peuvent ressentir lors d'un match de rugby. La tension doit être incroyable à gérer, et les encouragements des fans doivent être vraiment réconfortants.

    Maeda : J'étais déjà excitée quand j'ai su que la coupe du monde de rugby allait se passer au Japon. J'étais aussi très tendue, alors qu'il y a beaucoup de temps avant qu'elle ne se déroule. Je veux voir le plus de joueurs possible !

    Yokoyama : J'aimerais voir les joueurs jouer ensemble comme une vraie harmonie, alors qu'en réalité les joueurs s'affrontent, se poussent, se taclent. Pour moi, c'est la première image qui ressort quand on me parle de rugby. Cependant, j'encourage toujours les équipes. Je pense parfois que je ne suis pas assez réactive pour regarder partout sur le terrain ! (rires)

    Takeuchi : Cette idéologie des entraînements compliqués et très longs pour obtenir la coupe est quelque chose que je trouve incroyable. Quand je regarde le match, mon visage doit, je pense, révéler à quel point je trouve les joueurs cools.

    Yokoyama : Je veux absolument être au premier rang pour, peut-être, avoir la chance de récupérer un des ballons qui sort ! Je pense que chaque membre des Morning Musume.'19 seraient toutes excitées d'avoir un vrai ballon de rugby, qui a été joué pendant le coupe du monde (rires). Ca pourrait les motiver à se mettre au sport.

    Takeuchi : Je dois aussi dire ça aux membres (rires) ! Je pense que peu de membres s'y connaissent sur le rugby, du coup j'aimerais les initier à ça.

    Maeda : Je viens à peine d'ouvrir mon blog, mais j'ai hâte de pouvoir en parler dessus pour étendre ma passion pour le sport.

    Yokoyama : Je poste très souvent sur mon blog. Je pense que parler du rugby et de la coupe du monde qui va se tenir au Kumagaya Rugby Field peut être une bonne chose. Mais pour parler de rubgy, il faut d'abord que j'étudie ce sujet-là de mon côté. Regarder le sport en famille est quelque chose que j'aime, donc je le ferais avec eux (rires).

     

    Kumagaya Rugby

    Kumagaya Rugby

     

    — "Je veux que beaucoup de gens découvrent le charme du rugby et le charme de Saitama !"

    Maeda : Bien sûr je veux étendre le rugby, mais étendre Saitama est aussi très important.

    Yokoyama : Kumagaya est une ville déjà connue au Japon qui a une image et réputation bien encrée. Les gens viennent beaucoup la visiter car les plantes, les fleurs et les arbres sont magnifiques. Je suis allée à Kumagaya récemment pour un événement et il y avait beaucoup de boutiques qui vendaient des produits locaux de Saitama ou Kumagaya pour les touristes qui venaient visiter. J'avais envie de tous les acheter.

    Takeuchi : Je pense qu'il y a beaucoup de gens qui ne sont jamais allés à Kumagaya, ou même dans la préfecture de Saitama, alors que c'est en réalité très proche de Tokyo. Je pense que j'irai la recommander à plein d'amis car elle vaut la peine d'être connue et visitée.

     

    Kumagaya Rugby

    Kumagaya Rugby

     


    © Traduction du japonais au français par Pichi. - SOUND OF YOKO


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :